Tu aimes les défis ? N'hésites pas à tenter
Les challenges du sorcier !
La première édition de la roulette rp est là !
Le forum a besoin de vous pour vivre,
c'est par ici pour l'encourager!

Partagez | 
 

 倾诉 (eichi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
xuanwu
Date d'inscription : 01/02/2018
Sortilèges lancés : 28
Points : 161
Situation : fiancée, pour le meilleur mais surtout le pire

MessageSujet: 倾诉 (eichi)   Ven 2 Fév - 13:57


倾诉
L'absent s'éloigne chaque jour.
La rentrée traînait avec elle son flot de nouveauté et de retour à la normal. Des petits gestes quotidien, rituel obtenue après des années d'études en ces lieux. Ces habitudes avaient quelques choses de rassurant. De toutes ses habitudes, celle à laquelle Nayu s'était le plus attachée se trouvait être les quelques heures qu'elle pouvait passer auprès de l'héritier des Miyazaki. Des moments simple emplit de conversation fascinantes. D'ordinaire elle trouvait toujours du temps à passer en sa compagnie, assise dans la bibliothèque, les jardins ou même la salle commune. Pourtant depuis la rentrée il n'était toujours pas venu la saluer, pire les vacances scolaires avaient été marqué par l'absence totale de lettre. Ce silence en particulier avait été difficile à vivre pour la jeune femme.

Jamais le sourire de la jeune fille n'avait été aussi faux. D'un côté on lui imposait un garçon qu'elle méprisait, de l'autre celui qu'elle appréciait semblait déterminer à s'éloigner. Peu à peu elle perdait le contrôle sur sa propre vie, une sensation loin d'être agréable. Pourtant elle préservait les apparence, se montrant aussi adorable qu'elle le pouvait, guidant les nouveaux arrivants avec amabilité. Garder la tête haute c'était une chose qu'elle savait faire à la perfection. Pourtant, ce soir là, alors que les dortoirs était baigné de sommeil elle avait laissé tomber son masque et un pli contrarier barrait son front. Le même dilemme s’emparait d'elle. Oui, elle pouvait supplier son grand-père d'annuler ce mariage, de mettre fin à une alliance qui était condamné à être malheureuse... mais ça aurait été perdre la face. Laisser gagner le fils Wang et risqué de voir son nom être effacé de sa lignée. C'était hors de question, elle s'était trop battu pour en arriver là.

Elle tourna la page de son livre, un traité de draconologie. Un cadeau de son grand-père pour ses fiançailles. La circonstance ne lui plaisait pas mais le livre était passionnant, elle devait bien l'admettre. Un bruit de pas lui fit relever la tête, brisant le fil de ses pensée, dissipant sa concentration. Nayu suivit du regard la silhouette qui entrait, le fantôme qui avait contribuer à rendre ses vacances compliqué. Un bref instant le souvenir d'un baiser se dessina dans son esprit, une image fugace qui suffit à lui nouer le ventre. Elle essaya de garder son silence, feignant de ne pas l'avoir remarqué... mais c'était trop lui demander. L'ouvrage se referma dans un claquement et en quelques pas elle se dressait face au jeune homme : « - Eichi* ? » Elle hésita un instant, mais depuis quand hésitait-elle à lui parler franchement ? « - Tu m'ignore. » Le constat était posé, bras croisé elle attendait un semblant d'explication. Une piste pour comprendre.

code by bat'phanie


*:
 


« Résiste »
si on t'organise une vie bien dirigée, où tu t'oublieras vite si on te fait danser sur une musique sans âme comme un amour qu'on quitte si tu réalises que la vie n'est pas là que le matin tu te lèves sans savoir où tu vas
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
adminxuanwu
Date d'inscription : 13/01/2018
Sortilèges lancés : 161
Points : 511
Situation : Libre

MessageSujet: Re: 倾诉 (eichi)   Ven 2 Fév - 23:34



倾诉
Nayu

Cette fois-ci, ce serait la dernière. Voici ce qu'il s'était répété toute la matinée lorsqu'il vit toute l'effervescence que provoquait cette rentrée. Il avait de très bon souvenir à Wuxing, il n'avait rien contre cette école mais après avoir passé 10 années dans ses murs, il était temps pour la garçon de débuter une nouvelle vie. Il lui restait encore un an à arpenter les couloirs, un an à revoir ses mêmes visages. Un an, cela pouvait paraitre rapide mais cette année serait particulière aux yeux d'Eichi. Cette année, il avait pris la décision de prendre ses distances avec Nayu, c'était mieux pour elle et pour lui. Il appréciait chaque moment passer avec elle, ils avaient de nombreux points commun et ils étaient rapidement devenu ami. Avec le temps, ce sentiment amical avait évolué, il ne pouvait nier qu'il ressentait plus que l'amitié pour la jeune fille mais c'était encore flou dans sa tête. Il y a eu certes ce baiser échangé innocemment puis ce fut le silence radio. Il avait apprit ses fiançailles avec l'un des Wang, Eichi ne voudrait pas être en plein milieu de ce genre d'histoire surtout lorsqu'on connait les familles concerné. De plus, il ne voulait pas que la famille Miyazaki soit lié à un scandale. Il est vrai qu'il était distant avec les siens mais il avait du respect pour eux et ils sont toujours là pour lui malgré son caractère.

Alors, il avait décidé de s'éclipser et il avait bien réussi jusqu'à aujourd'hui, il n'avait pas prévu cette rencontre. C'était un soir comme un autre, dans la salle commune. Il ne l'avait pas reconnu, il aurait du, ainsi il aurait pu éviter cette conversation qu'il ne voulait pas avoir. Quel idiot d'avoir oublié ce livre dans la salle commune, s'il ne l'avait pas fait, cette situation n'aurait jamais existé et il aurait continué à fuir. Là il était trop tard, elle se tenait droit devant lui et souhait une explication. Il connaissait la jeune fille, elle ne le laisserait pas partir avant d'avoir eu ce qu'elle voulait. « Nayu. » prononça-t-il d'un air nonchalant, comme s'il ne voyait pas de quoi elle parlait. Aussi, pour trouver les mots, ces mots qu'il ne s’était pas préparer à dire car son plan était de  s'éloigner, tout simplement.

« Je ne vois pas de quoi tu parles. » Menteur. Idiot. Ces mots traversa rapidement son esprit. Jouer la carte de l'insensible, c'était facile pour lui, il avait ce regard froid qui pouvait vous mettre mal à l'aise. Peu démonstratif, il ne laissait rien paraitre, comme si rien ne le touchait. Eichi s'attachait rarement aux gens, il n'en voyait pas l'intérêt car tout pouvait basculer du jour au lendemain. Il y avait eu la mort de ses parents, d'un jour à l'autre, ils étaient partis, pas le temps d'un aurevoir, rien. Puis son frère et sa sœur qui avait choisi un tout autre destin. Pourquoi s'attacher alors qu'on risquait de tout perdre ? Cette fois-ci, il avait baissé sa garde et voilà le résultat. La prochaine fois, il ferait mieux de respecter ses principes. « Je suis pas mal occupé, la rentrée, c'est la folie, tu sais, je dois faire des choix de carrière, je dois préparer mon avenir... Tu dois bien le comprendre, non ? » Un brin sarcastique sur la fin de sa phrase, il avait fait exprès de choisir ce mot "avenir", elle aussi, son avenir était tout tracé avec les projets de mariages, non ?



i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
xuanwu
Date d'inscription : 01/02/2018
Sortilèges lancés : 28
Points : 161
Situation : fiancée, pour le meilleur mais surtout le pire

MessageSujet: Re: 倾诉 (eichi)   Sam 3 Fév - 16:09


倾诉
L'absent s'éloigne chaque jour.
« -  Je ne vois pas de quoi tu parles.   » Il mentait. C'était évident. En tout cas pour une personne qui le connaissait, cela l'était. Ses sourcils se froncèrent un bref instant, elle avait presque envie de le croire. Au fond la dernière année d'école était toujours éreintante, surtout quand on choisissait un cursus comme celui de la santé. Eichi ne s'amuserait pas à l'effacer de sa vie d'un coup comme ça. Nayu était incapable de décider ce qui était le plus dur à encaisser, qu'elle est bien devinée qu'il l'ignorait ou qu'il osait prétendre qu'il n'en était rien. « - Je ne suis pas stupide, Eichi. » Un bref instant elle aurait voulu l'appeler par son nom de famille, lui faire comprendre ce que cet éloignement pouvait représenter. Il ne pouvait pas lui faire ça, il ne pouvait juste pas l'abandonner. Pas à ce moment. Pas quand elle avait besoin de son amitié. « - Je suis pas mal occupé, la rentrée, c'est la folie, tu sais, je dois faire des choix de carrière, je dois préparer mon avenir... Tu dois bien le comprendre, non ?  »

La sarcasme à la fin de sa phrase faillit la faire bondir, un éclat de colère passa dans son regard. Jamais encore le jeune ne lui avait parler comme ça... et puis cette façon de parler de son avenir... D'un coup ce fut limpide dans son esprit. Comment avait-elle put être aussi stupide ? Évidemment qu'il le savait. Qu'importe l'entente de leur famille, ce qui se passait chez les quatre se savaient toujours. Inexplicablement une part d'elle se sentit flattée, c'était donc parce qu'elle était promise à un autre qu'il l'ignorait... mais c'était une si infime partie. « - Donc tu le sais n'est-ce-pas ? Si ça se trouve tu le savais même avant moi. » En réalité ça n'avait rien d'étonnant, il fallait bien savoir qui était fiancé, qui allait épouser qui pour mieux prévoir ses alliances. Ses bras s'était décroisé, ballant contre son corps. Ses poings se serrèrent. « - Tu le savais et plutôt que de me soutenir... plutôt que de m'aider à me faire une raison, à... à supporter ce crétin, tu décide de m'ignorer ? De me rayer de ta vie comme ça ? Qu'est-ce que ça signifiait pour toi ? »

Nayu avait fait un effort, dominant sa voix, bien qu'elle n'eut pas crier, la colère était palpable, vibrante. Elle se sentait trahit par ce garçon... cet homme à qui elle était prête à tout donner quelques mois plutôt. En soit, elle pouvait peut être accepter qu'il nie leur baiser, mais il ne pouvait pas juste arrêter leur amitié. Impulsive, elle franchit les quelques mètre qui les séparait et prit son poignet. « - Tu n'as pas le droit. Tu ne peux pas... Si ça avait été toi... » Aurait-elle prit le risque du scandale ? Peut être pas... mais elle voulait se persuadé qu'elle ne l'aurait pas ignorer, en tout cas pas de cette façon. Elle avait planté son regard dans le sien, refusant de lui laisser le moindre échappatoire. Ce soir elle aurait une explication ou elle le perdrait définitivement, mais alors ça n'arriverait pas sans une dernière bataille.
code by bat'phanie



« Résiste »
si on t'organise une vie bien dirigée, où tu t'oublieras vite si on te fait danser sur une musique sans âme comme un amour qu'on quitte si tu réalises que la vie n'est pas là que le matin tu te lèves sans savoir où tu vas
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
adminxuanwu
Date d'inscription : 13/01/2018
Sortilèges lancés : 161
Points : 511
Situation : Libre

MessageSujet: Re: 倾诉 (eichi)   Dim 4 Fév - 14:44



倾诉
Nayu


Il savait qu'elle ne serait pas dupe, on ne raye pas une relation de plusieurs années à coup de sarcasme. Non, il fallait plus mais voulait-il vraiment en arriver là ? La réponse était évidente mais il réfléchissait encore sur l’attitude à avoir. Non, elle était loin d'être stupide, peut-être devrait-il jouer carte sur table, ainsi il serait plus facile de tourner la page, de démarrer une nouvelle relation ? Il la laissait parler, se contentant de l'observer. Elle ne comprenait pas pourquoi il se comportait, pourquoi l'effacer de sa vie sans raison. Puis, elle comprit, il l'avait vu dans ses yeux. Il savait, c'était évident. Oui, il savait et sûrement bien avant elle. Les quatre familles sont liés, c'est indéniable. Les projets de mariage, les nominations à un certain poste, rien n'était gardé réellement secret. Il avait découvert ce projet par hasard, pour le fun, il avait défié un ami d’utiliser son don de legilimancie sur la prochaine personne qui passerait. Ce fut les pensées d'un Liang qui fut passé au crible, alors que les deux amis le saluaient lors d'une rencontre fortuite dans une boutique. C'était juste pour le fun, oui, pour le fun mais ce qui l'avait apprit l'avait hanté plusieurs nuit.  Le destin avait de l'humeur, un baiser échangé et la voilà promise à un autre. Alors, il avait décidé de couper tout contact, c'était les vacances donc ce serait plus facile. Il avait pensé à lui en parler mais à quoi bon ? Il ne pouvait rien changer et elle l'apprendrait bien assez tôt.

Elle se sentait trahi et elle avait bien raison, il avait fait le mauvais choix, sans doute. Pour Eichi, il ne voyait pas ce qu'il pouvait faire d'autre. La soutenir ? C'était un peu trop tôt. Elle était en colère, il pouvait le sentir et c'était légitime. « Oui, je le savais, pour tout avouer, je l'ai su par hasard mais cela ne change rien, pas vrai ? »  Le garçon gardait son calme olympien, il n'était pas du genre à faire des scènes ou à exprimer ses émotions. « Je comprends que tu aurais souhaité que je réagisses autrement mais désolé, je ne me sens pas capable de t'aider à supporter ce ...Wang. Tu aurais voulu que je t'écoutes parler de lui, de vos rendez-vous arrangés, c'est ça ? C'est plus facile de t'ignorer, c'est peut-être dur à entendre mais c'est la vérité.»

Il n'avait pas le droit de se comporter ainsi, sa main sur son poignet, yeux dans les yeux, il ne pouvait s'échapper. « Il n'y a pas de si, tu sais très bien que les Miyazaki sont plus...ouvert on va dire...enfin tu me comprends...»  Non, elle ne pouvait pas se mettre à sa place, ce genre de situation n'aurait pas sa place chez la famille japonaise, il était connu de tous qu'elle était ouverte au changement, qu'elle était plus ouverte et elle acceptait même les relations avec les sangs-mêlés. De plus, le nom se transmettrait de mère en fille, il avait beau porter le nom de Miyazaki, il ne serait jamais celui qui prendrait la relève alors ce genre d’arrangement, il savait que cela ne lui arriverait jamais. Alors, bon, elle ne l'aurait peut-être pas ignorer mais le résultat aurait été le même. « Que veux-tu que je fasses alors ?» lui lança-t-il sous un petit air de défi mais aussi moqueur, tout en restant à quelques centimètres d'elle, n'ayant pas bougé d'une semelle. Il n'avait pas trouvé mieux que de l'ignorer, elle trouvait cela stupide mais il n'avait pas envie de l'entendre parler de ses fiançailles, alors que proposait-elle ?



i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: 倾诉 (eichi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

倾诉 (eichi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wuxing :: Wuxing University :: 北 — Pavillon Nord :: Salle commune, 玄武-
Sauter vers: